Génodermatoses

Accueil  >  Recherche et développement  > 

Génodermatoses

Les génodermatoses sont des affections de la peau transmises génétiquement. L’équipe a pour objectif d’appréhender le potentiel offert par les dérivés cutanés de cellules souches pluripotentes humaines (kératinocytes, mélanocytes, fibroblastes) pour développer des applications thérapeutiques pour les Génodermatoses.

A l’aide de protocoles de différenciation des cellules souches pluripotentes humaines d’origine embryonnaire (hES ) ou induites à la pluripotence (hiPS) en cellules cutanées spécialisées, l’équipe développe deux axes de recherche principaux :

La modélisation pathologique :

L’objectif de cet axe est de générer des modèles in vitro de pathologies d’origine génétique, en différenciant des iPS porteuses de mutation dans un gène codant pour une protéine particulière impliquée dans une maladie. L’équipe travaille sur plusieurs pathologies, telles que l’Epidermolyse Bulleuse ou le vitiligo. Ces modèles sont ensuite caractérisés phénotypiquement et fonctionnellement pour aboutir à l’identification d’un phénotype pathologique. Ils peuvent être ensuite utilisés pour comprendre les mécanismes de la pathologie, ou comme modèle de criblage de molécules pharmaceutiques.

La thérapie cellulaire :

Ici, l’objectif est de développer des thérapies cellulaires pour la réparation cutanée. L’équipe se focalise en particulier sur le développement d’un produit composé de kératinocytes dérivés de cellules souches pluripotentes pour traiter l’ulcère de jambe chronique, notamment dans le contexte de l’ulcère drépanocytaire (Programme PACE). Dans un second temps, ce travail a ouvert la voie vers la complexification du produit, en incluant d’autres types cellulaires dérivés d’iPS, tels que des fibroblastes, afin d’améliorer l’efficacité de cicatrisation (Programme Genesis).

En parallèle, afin d’améliorer les rendements et maîtriser les coûts de production des produits de thérapie cellulaire un programme est développé dans le but d’établir un contrôle qualité en continu, non destructif et standardisé de la différenciation de ces cellules grâce à la microscopie holographique et au deep learning. (Programme Stellar).

Rencontre avec Jennifer : ALUMNI et chercheuse au laboratoire I-Stem

Venez lire l’ensemble de l’interview directement sur le site de l’Université d’Evry

Équipe

Christine BALDESCHI

Professeure des Universités (UEVE)

Arrivée en 2007, Christine est professeure à l’Université d’Evry. Elle développe à I-Stem des approches de thérapie cellulaire et de modélisation pathologique pour le traitement d’atteintes cutanées associées à des maladies génétiques à partir de dérivés de cellules souches pluripotentes.

Nathalie Holic

Maître de Conférences (UEVE)

Nathalie est maître de conférences à l’Université d’Evry et a rejoint I-Stem en 2017. Elle développe, grâce à son expertise en ingénierie du génome, des outils moléculaires innovants afin de créer des modèles cellulaires pour caractériser l’épidermolyse bulleuse simplex.

Manoubia SAIDANI

Ingénieure Associée (CECS)

Arrivée à I-Stem en 2008 dans l’équipe Génodermatoses, Manoubia participe au développement de modèles cellulaires cutanées dérivés de cellules souches pluripotentes. Ces modèles en 2D et 3D lui permettent de modéliser des pathologies cutanées comme l’epidermolyse bulleuse ou encore le vitiligo.

Sophie DOMINGUES

Ingénieure Associée (CECS)

En poste à I-Stem depuis 2011, Sophie participe au projet de thérapie cellulaire PACE de l’équipe Génodermatoses. Ce projet vise à développer une peau reconstruite en laboratoire qui pourra servir de pansement biologique pour traiter les ulcères cutanés liés à une maladie génétique.

Annabelle DARLE

Ingénieure Associée (CECS)

Annabelle a rejoint l’équipe Génodermatoses en 2015. Elle travaille sur les projets de thérapie cellulaire PACE et STELLAR. Elle s’intéresse également aux mécanismes de différenciation des cellules souches en kératinocytes par des techniques de biologie moléculaire.

Jennifer ALLOUCHE

Post-Doctorante (UEVE)

Après une thèse réalisée à I-Stem en 2015 sur le potentiel des cellules souches pluripotentes pour modéliser les maladies pigmentaires et un postdoctorat à Harvard sur la mélanogenèse, Jennifer est revenue à I-Stem en 2020. Ses recherches portent sur le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le vitiligo. Dans l’équipe genodermatose, elle est responsable depuis 2023 des modélisations pathologiques des troubles pigmentaires.

Tatiana SAOUDI

Ingénieure Associée (CECS)

Membre de l’équipe depuis janvier 2021, Tatiana travaille sur le projet Genesis, notamment sur la différenciation des cellules souches pluripotentes induites humaines en fibroblastes et les contrôles-qualité qui leurs sont associés.

Céline BOURE

Ingénieure Associée (CECS)

Membre de l’équipe depuis février 2021, Céline travaille sur le projet Genesis. Elle contribue au développement des procédés de différenciation cellulaire et des contrôles qualités associés des cellules et du produit final, pour la fabrication d’une peau artificielle.

Marion CHALOT

Chercheuse Associée (CECS)

Arrivée dans l’équipe en 2022 après une thèse réalisée au CEA, Marion est chercheuse associée et responsable du projet Genesis dans l’équipe Génodermatoses. Elle travaille sur la réalisation d’une peau artificielle à visée de greffe par ingénierie tissulaire.

Sabrina MARTINEAU

Doctorante

Arrivée dans l’équipe Genodermatose en 2019 en tant que stagiaire de Master 1, Sabrina a poursuivi son stage en Master 2 et a débuté un doctorat en octobre 2020. Son projet de thèse consiste à étudier les mécanismes moléculaires de l’Epidermolyse Bulleuse Simple grâce à un modèle de kératinocytes dérivées de cellules souches pluripotentes humaines.

Bénédicte DE MUYLDER

Technicienne de recherche

Assistante Ingénieur Inserm, arrivée à I-Stem en septembre 2023. Bénédicte participe aux différents projets de thérapie cellulaire et de modélisation de l’équipe Génodermatoses.

Patricia Senet

Médecin Clinicien en Dermatologie

Patricia est médecin dermatologue à l’Hôpital Tenon (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris). Elle a rejoint I-Stem en 2023 sur un poste mi-temps recherche clinique APHP pour 2 ans. Elle aura en charge l’élaboration des phases cliniques du projet PACE (plaies chroniques de jambe de cause génétique).

Collaborations

Christine Bodemer, Smail Hadj-Rabia, Nathalia Bellon
Department of Dermatology, Reference Centre for Genodermatoses and Rare Skin Disease (MAGEC), Hopital Universitaire Necker-Enfants Malades, APHP, Paris, France.

Programme epidermolyse bulleuse

Iprasense, Geoffrey Esteban
5 Avenue de l'Europe Hélioparc, 1er étage, 34830 Clapiers

Programme Stellar (financement BPI)

Plateforme d’Innovation en BioThérapies (PIBT) – EFS, Clémentine Gamonet
Etablissement Français du Sang – Bourgogne Franche Comté 8 Rue du Dr Jean François Xavier GIROD 25020 BESANCON CEDEX

Programme Stellar (financement BPI)

Patricia Senet, PH
Hopital Tenon, Service de Dermatologie, Allergologie, Médecine Vasculaire, AP-HP Sorbonne Université Hopital TENON, 4 rue de la Chine 75970 PARIS Cedex 20

Programme de thérapie cellulaire PACE

Jean-Jacques Lataillade, Marina Trouillas, Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA) Unité de Thérapie Cellulaire et Tissulaire (U.TCT) Antenne Centre de Transfusion Sanguine des Armées
1 rue du Lieutenant Raoul BATANY BP 410 92141 CLAMART cedex

Programme de thérapie cellulaire PACE

Karine Tertrais, Sophie Derenne, EFS Atlantic Bio GMP
2 rue Aronnax 44800 Saint Herblain

Consortium GENESIS

Guillaume OLIVE, Mathilde GIRARD, URGO / ADHARA
42, rue de longvic – BP 157 – 21304 Chenôve Cedex

Consortium GENESIS

Katja SCHUERER, DASSAULT SYSTEM
10 Rue Marcel Dassault, 78140 Vélizy-Villacoublay

Consortium GENESIS

Dominique SIGAUDO-ROUSSEL, Laboratoire de Biologie tissulaire et Ingénierie Thérapeutique
UMR 53057 Pass. du Vercors, 69007 Lyon

Consortium GENESIS

David Fisher MD, PhD
Chief of Dermatology Service, Massachusetts General Hospital

Programme Vitiligo

Publications

Generation of heterozygous and homozygous NF1 lines from human-induced pluripotent stem cells using CRISPR/Cas9 to investigate bone defects associated with neurofibromatosis type 1.

01 janvier 2024

Darle Annabelle,

Mahiet Thibault,

Aubin Déborah,

Doyen Manon,

El Kassar Lina,

Parfait Béatrice,

Lemaitre Gilles,

Baldeschi Christine,

Allouche Jennifer,

Holic Nathalie,

Frontiers in cell and developmental biology

Generating Functional and Highly Proliferative Melanocytes Derived from Human Pluripotent Stem Cells: A Promising Tool for Biotherapeutic Approaches to Treat Skin Pigmentation Disorders.

29 mars 2023

Saidani Manoubia,

Darle Annabelle,

Jarrige Margot,

Polveche Hélène,

El Kassar Lina,

Julié Séverine,

Bessou-Touya Sandrine,

Holic Nathalie,

Lemaitre Gilles,

Martinat Cécile,

Baldeschi Christine,

Allouche Jennifer,

International journal of molecular sciences

VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS